Les troubles de la vision | Le champ visuel | La vision des couleurs | La vue des enfants | La vue des animaux | Dangers pour la vue | Le point aveugle | La lumière | Le système Braille | Le jeu des couleurs | Synthèse des couleurs

Les yeux des caméléons

Le caméléon en bref :

Des yeux protubérants indépendants

1) Les caméléons font partie de la classe des reptiles plus précisément des lézards. Leurs mouvements sont extrêmement lents. Ils avancent quelquefois par à-coups, simulant ainsi une feuille dans le vent. La plus grande espèce fréquemment rencontrée car facilement élevée en captivité est le chameleo calyptratus (voir image)

2) Les mâles et les femelles se distinguent par :
- leur différence de taille, les femelles sont plus petites.
- La proéminence des appendices chez les mâles, selon les espèces casques, cornes, éperons.
- La base de la queue plus large chez les mâles.

3) Origine : les caméléons ont pour ancêtres des lézards (genre Mimeosaurus) éteints il y a 65 millions d'années ; leur origine géographique semble être l'Afrique orientale (découverte de caméléons fossiles au Kenya).

4) Répartition géographique : on compte 100 espèces connues. Sud de l'Espagne, Afrique, Madagascar, îles de l'Océan Indien, péninsule Arabique, Sri Lanka, Inde.
Chamaeleo calyptratus : Yemen, Arabie Saoudite.

CLASSIFICATION
ordre : squamates
sous-ordre : sauriens
famille : cameleonidés
sous-espèce : chamaeleo calyptratus

 



Ses yeux indépendants :

1) Particularités : Les yeux du caméléon ont la faculté de pouvoir se mouvoir indépendament l'un de l'autre ce qui donne un caractère sympathique a l'animal.

2) Fonctionnement : Le caméléon voit-il deux images distinctes ? Oui, car dans son cerveau les informations visuelles des deux yeux ne se rencontrent jamais même lorsque ceux-ci sont orientés dans la même direction il n'a donc pas de vision stéréoscopique binoculaire ni de perception des reliefs et des distances comme nous le faisons sauf lorsque, par exemple, il fixe une proie. Là les deux yeux adoptent une vision binoculaire pour pouvoir apprécier les distances.

Alors s'il ne perçoit pas les distances comment capture t'il sa proie au moyen de sa langue avec autant de précisions ? Il utilise un système de mesure de distance par analyse de l'accommodation de l'oeil. La mise au point pour obtenir une vision nette se fait par déformation du cristallin. Le cristallin est étiré par les muscles de l'iris, qui possèdent des capteurs d'étirement que le cerveau du caméléon utilise pour mesurer la distance qui le sépare de sa proie.

Les informations oculomotrices des deux yeux sont en outre analysées et comparées entre elles par le cerveau, ce qui améliore encore la précision de la mesure de distance. Le principal outil de son comportement prédateur étant la détection de mouvements, il n'a pratiquement pas besoin d'images. Voir deux images distinctes, une seule ou pas du tout n'a donc aucune incidence sur la précision de son attaque. Il en est de même pour le guidage de son coup de langue : une simple mesure de la distance d'accommodation suffit. En revanche, disposer de deux yeux indépendants augmente nettement ses chances de détecter la moindre mouche qui se pose dans le feuillage qui l'entoure, même derrière son dos !

Les yeux du caméléons bougent de façon indépendante.