les illusions d'optique, les sétréogrammes, les images subliminales, les mirages, et pleins d'explications scientifiques, pour les tpe...

Contient plus de 90 illusions d'optique, des stéréogrammes, images en 3 dimensions, 3D  ainsi que des explications sur les images subliminales et les mirages ideal pour les tpe sur els illusions d'optique Les illusions d'optique Contient plus de 90 illusions d'optique, des stéréogrammes, images en 3 dimensions, 3D  ainsi que des explications sur les images subliminales et les mirages ideal pour les tpe sur els illusions d'optique
Explications des illusions géométriques ou optico-géométriques

les illusions d'optique, les sétréogrammes, les images subliminales, les mirages, et pleins d'explications scientifiques, pour les tpe...
   
les illusions d'optique, les sétréogrammes, les images subliminales, les mirages, et pleins d'explications scientifiques, pour les tpe... les illusions d'optique, les sétréogrammes, les images subliminales, les mirages, et pleins d'explications scientifiques, pour les tpe...


   
Ce sont des illusions formées par des figures géométriques qui donnent lieu à des erreurs d'estimation, de dimension, d'interprétations, de courbure, de direction...

La plupart des illusions classiques ont été découvertes dans les années 1830-1880. Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, des pionniers de la psychologie expérimentale, comme Delboeuf, Hering, Müller-Lyer et plusieurs autres ont découvert une grande variété d’illusions dites optico-géométriques auxquelles ils ont laissé leur nom. Au total plus de 200 illusions géométriques ont été répertoriées. Pour le scientifique, l'illusion dévoile les méthodes utilisées par le cerveau pour traiter intelligemment une donnée sensorielle.

illusion explication, illusions explications, causes, phénoménes, cause, phénomene © Ophtasurf, 2003
Illusion de Muller-Lyer
La ligne du haut paraît plus courte que celle du bas.

On considère généralement qu’une illusion géométrique comporte deux éléments :

- un élément "inducteur" qui provoque la déformation

- un élément "test" qui la subit.

Par exemple, dans la figure de Müller-Lyer (à gauche), les pointes de flèche sont l’élément inducteur et les traits horizontaux, l’élément test.
Dans la figure de Poggendorff (à droite), les lignes verticales sont l’élément inducteur et les segments obliques, l’élément test.

illusion © Ophtasurf, 2003
Illusion de Poggendorff
Le segment oblique inférieur (à gauche) ne paraît pas dans l’axe du segment oblique de droite, alors que physiquement ils sont dans le même axe.


Depuis plus d'un siècle nous avons proposé plusieurs explications pour les illusions géométriques mais les plus convaincantes s’accordent sur trois points importants.

D'une part, les illusions sont du domaine perceptif et n’ont rien à voir avec la pensée ou le raisonnement. En effet, nous savons que la plupart de ces illustrations sont des illusions géométriques, mais cela ne nous empêche pas de percevoir des déformations.

Ensuite, les illusions ne naissent pas dans la rétine ; elles apparaissent presque aussi nettement lorsque l'élément inducteur est placé devant un oeil et l'élément test devant l’autre oeil. Elles prennent donc naissance dans le système visuel, là où convergent pour la première fois les informations en provenance de chaque oeil.

Les rubriques :

I) Les explications sur les illusions d'optique géométriques

 

 

Comment trouvez vous ces explications ? Notez ici toutes vos appréciations, vos commentaires, vos idées...
vous pouvez par exemple nous dire ce que vous auriez voulu voir...

formulaire anonyme