l'actualité en ophtalmologie
Rembrandt présentait un strabisme, selon des chercheurs américains

 

 

>> Peinture et vision : Rembrandt présentait peut-être un strabisme...

L'anomalie de son regard était passée jusque-là inaperçue. Margaret Livingstone, une scientifique américaine, a découvert sur un autoportrait que Rembrandt souffrait d'un strabisme.
Rentrée au Etats-unis, elle a pu confirmer en analysant avec précision d'autres autoportraits, cette déficience de l'oeil gauche, baptisée "oeil paresseux".
Rembrandt voyait mal en profondeur, une anomalie qui représenterait aujourd'hui un atout, les artistes ayant à peindre un monde en relief sur un support plat, a relevé Margaret Livingstone.

Cet avis n'est toutefois pas partagé par tous les scientifiques. Pour le Dr Carlos Espinel, qui a lui aussi étudié les autoportraits de Rembrandt, le strabisme est dû au fait que l'artiste regardait dans un miroir avec un seul oeil, tout en essayant de peindre avec l'autre sur une toile placée devant lui.
Rembrandt peut aussi avoir eu la vue abaissée prématurément, a encore fait valoir Carlos Espinel, qui enseigne l'art dans la médecine à l'université de Georgetown.